#

=> Cellules vivantes & Electricité

Dans le corps humain, les canaux ioniques ont un rôle extrêmement important pour assurer le filtrage des minéraux comme le calcium , le potatium ou le magnésium. Ces minéraux sont en fait des métaux...

L'ouverture et la fermeture de ces canaux ioniques est soumise à la "charge électrique" appliquée à la membrane de la cellule.

On peut en déduire de façon logique qu'une perturbation extérieure induite par un champ électromagnétique puisse avoir un effet sur son fonctionnement...Est-ce là un axe de réflexion sur l'électrosensibilité ou les maladies chroniques ? Nous le pensons ...

Un canal ionique est une protéïne membranaire qui permet le passage à grande vitesse d'un ou plusieurs ions*. Il existe de nombreux types de canaux ioniques. Ils peuvent être sélectivement perméables à un ion tel que le sodium, le calcium, le potassium ou l'ion chlore, ou bien à plusieurs ions à la fois. Les canaux ioniques sont présents dans la membrane de toutes les cellules. Ils ont un rôle central dans la physiologie des cellules excitables comme les neurones ou les cellules musculaires et cardiaques (Source Wikipédia).

* : Un "ion" est un atome qui a, soit perdu un ou plusieurs électrons sur la/les couches périphériques (...c'est un cation), et dans ce cas confère à l'atome une charge positive, soit récupéré un ou plusieurs électrons sur ses couches périphériques (...c'est un anion !), ce qui lui confère une charge négative

On distingue plusieurs types de canaux ioniques selon le stimulus gouvernant leur ouverture. Deux groupes sont majoritaires :

  • Votage-dépendants ou tensiodépendants : leur ouverture dépend de la modification de la polarité membranaire (ex: canaux à sodium mis en jeu pour la propagation d'un potentiel d'action) 
  • Chimio-dépendants : il s'agit de la classe des récepteurs ionotropes, dont les membres s'ouvrent en présence d'un "ligand". Ces canaux participent à la construction de la synapse chimique.
 
Rôles physiologiques
Les canaux sont impliqués dans de nombreux phénomènes cellulaires. Ils sont responsables d'une propriété universelle aux membranes cellulaires : l'existence d'un potentiel transmembranaire. Ils ne sont en général pas responsables de la régulation de la composition cellulaire. Ils participent aussi au phénomène d'excitabilité cellulaire. Les dépolarisations et mouvements ioniques qu'ils provoquent assurent des phénomènes tels que l'initiation et la propagation du potentiel d'action (l'influx nerveux), la contraction cellulaire, la sensibilité de certains récepteurs sensoriels, mais aussi la sensibilité aux hormones et aux neurotransmetteurs. Ces rôles variés sont le résultat d'un nombre élevé de types de canaux. Pour le calcium, par exemple, il n'existe en effet pas un seul canal dans l'organisme, mais plus d'une dizaine se différenciant par leur mode d'ouverture, leur durée d'ouverture et leur régulation, et c'est le cas de tous les canaux. De fait, le blocage des canaux peut avoir des conséquences très graves pour l'organisme, et les toxines mortelles agissent en général sur eux.
 
  
( Enregistrement de l'activation d'un canal ionique générant un signal électrique d'une tension de quelques millivolts (mV) et d'une intensité de l'ordre du picoampère (pA= Soit...1 miliardième de milliardième d'ampère !!!!)) . On note de brusques augmentations (vers le bas) de la valeur du signal, séparées par des périodes où le canal est fermé.)