#

=> Le bruit électromagnétique

Forme et amplitude du bruit électromagnétique

Le bruit électromagnétique qui nous entoure correspond à la somme des fréquences qui peuvent être recues en un point précis. Ce bruit pourrait correspondre aux sons émis par les instruments d'un orchestre jouant dans un "désordre complet"...L'image de ce bruit peut être représenté par le graphique/figure à télécharger en bas de page.

De façon plus pratique vous trouverez ci-contre une image présentée sur un oscilloscope donnant la forme du "bruit" en sortie d'une antenne filaire extérieure de 40m de longueur. Le signal "induit" est un signal "multifréquences" d'une amplitude de 100mV crête.

La contribution des "ondes courtes" (ondes radio transcontinentales) , qui sont renvoyées par la "ionosphère" autour de la terre, font que le signal induit dans l'antenne peut  augmenter d'un facteur 3 à 4  au cours de la nuit, la propagation étant meilleure pour ce type d'ondes, soit  300 à 400mV crête sur cette même antenne. 

Il faut noter que cette augmentation de niveau ne touche que les ondes courtes seules capables de faire le tour de la terre par réflexions successives. Les hyperfréquences (téléphone portable GSM par exemple), se propagent en ligne droite et ne sont pas concernées par ce phénomène.

Ce signal bruit a la forme d'une "perruque" dont chaque cheveu correspond à une fréquence

Il n'est pas exclu que des "fréquences battements" apparaissent parfois entre plusieurs sources de rayonnement non seulement en provenance de la terre....mais aussi de la haute atmosphère ou même de l'univers pouvant génèrer des fréquences dans un large spectre... ces mélanges se produisant dans les "non-linéarités" du milieu atmosphérique, stratosphérique ou troposphérique pourraient "détecter" et mettre en vibration les différentes couches de l'éther... On peut aussi s'interroger sur l'effet des phénomènes lumineux transitoires en haute atmosphère (LTE ou sprites), susceptibles de générer des "strokes" électromagnétiques gigantesques, et donc des sons comme le ferait une énorme cloche mise en résonannce par son battant...

Dans ce cas des sons audibles résultant de ces "battements" peuvent être perçus par les populations (Voir les vidéos téléchargeables ci-dessous). Peut-être est-ce par ce moyen que la "Voix de l'Eternel" s'est faite entendre dans les récits bibliques...(?)

Comme il existe un bruit acoustique et sonore ambiant sur chaque partie de l'écorce terrestre, au fond des mers et dans les airs, le bruit électromagnétique correspond à un bruit de fond des énergies/fréquences rayonnées et cumulées, mais ce bruit ne peut être perçu par les oreilles qu'à une condition : existence d'une détection** au sens électronique du terme et dans un spectre de fréquences audibles.

(**: Détection issue d'une non-linéarité du milieu traversé... liquide solide ou gazeux)

Par dessus ce bruit électromagnétique, vont émerger pour certains riverains ou utilisateurs, les signaux à forte énergie en provenance de sources diverses comme les antennes d'émissions radio, TV, GSM, ou téléphone sans fil et four micro-onde.

Mesuré sur le "power detector" de l'analyseur de spectre SPECTRAN HF6085, le niveau de puissance de ce bruit de fond électromagnétique ne descend guère en dessous de -45dBm, dans un spectre de fréquences allant de de 10MHz à 10GHz.

De façon générale, que ce soit en ville ou en campagne, la propagation des ondes et la multitude des sources sont telles que ce niveau de bruit restera à peu près dans ces valeurs, en tout cas pour la France. 

C'est par un filtrage très sélectif que nous pouvons extraire les fréquences qui correspondent à celles de la radio, de la télévision, ou autre source retenue. Bien sûr si vous êtes près de l'antenne d'émission, ce n'est plus le bruit de fond qui vous entoure mais le champ électromagnétqiue rayonné par l'antenne. Ce niveau devient facilement mesurable à l'analyseur de spectre. 

Comme un tic-tac de réveil peut empêcher certains de dormir...d'autres peuvent "s'éclater" ( les tympans ! ) en allant écouter un concert de musique techno-Métal ! 

Le seuil de tolérance, le niveau des nuisance acceptable ainsi que les risques sanitaires font l'objet d'un débat où les aspects psychologiques, techniques et médicaux rendent le sujet complexe...

Le site ELECTROSMOG se limite à la publication d'articles techniques simples et concrets pour vous aider à situer les grandeurs physiques des sources rayonnantes les plus répandues. 

 

Cliquez sur la vignette pour agrandir l'image

Forme et amplitude du bruit électromagnétique

Documents à télécharger

  • Aspect du "bruit" électromagnétique
  • Si vous ne voyez le bandeau apparaître veuillez télécharger le plugin flash player ou vérifier que vous n'avez pas désactiver "javascript" de votre navigateur.